Finances du CG976 et dépenses dans l'éducation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Êtes-vous d'accord avec le Conseil général de Mayotte qui va durcir l'octroi des bourses DASU ?

Oui
 
Non
 
Ne se prononce pas
 
 
 
Voir les résultats

Finances du CG976 et dépenses dans l'éducation...

Message  crép' le Lun 12 Oct - 13:07

Les difficultés financières du Conseil général de Mayotte ont eu des conséquences fâcheuses pour des tiers dépendant de l'aide de la collectivité. Ce fut le cas pour des clubs sportifs ou autres associations. Cela a touché aussi des structures éducatives comme le CNAM de Mayotte qui a fini par fermer.

Qu'en est-il pour les lycéens et étudiants mahorais ?

Dépenses d'un étudiant mahorais en métropole (selon le sondage facebook apreem) au 09/11/09 :

Qui ? Loyer prov Loyer paris Phone Web Resto U Courses Trans port Habits Equip ment Ordi Fac Impr évus Epargne Autre Total
mouniaty 500 23 30 58 60 31 50 752
jétis 340 40 30 80 130 620
m-ab 300 400 20 30 150 50 30 50 30 60 20 20 20 30 860
anfane 120 29.3 20.3 132 70 70 150 50 100 95 836.6
nassuf 285 44 29 156 80 23 80 85 100 50 932
ghaniat 370 40 30 25 100 30 8
50
20 30 70 60 50 50 925
heldy 300 40 30 30 70 28 50 150 65 45 50 50 50 958
rayi 307 30 70 50 200 50 50 50 100 907


Dernière édition par crép' le Mar 10 Nov - 1:15, édité 17 fois

_________________
le Crépuscule, être de Lumière, maître des fins et des débuts de jour...
avatar
crép'
doctorat
doctorat

Messages : 570
Date d'inscription : 05/12/2007
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aboubacarm.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

vu sur le Net...

Message  crép' le Lun 12 Oct - 13:11

Le 10/10/2009, Malango actualité a écrit:
Catastrophique dans les chiffres : 72,4 millions [d'euros] de déséquilibre budgétaire, le bilan est surtout catastrophique sur le mode de gestion « bon nombre d'anomalies et de dérives ont déjà pu être identifiées » ou « l'examen de la Chambre [territoriale des comptes] n'a pu s'appuyer que sur des informations de nature budgétaire, comptable et financière très parcellaires et dont la fiabilité ne peut être certifiée et la qualité en aucun cas garantie ». [...] La Chambre [a révélé] « une situation très dégradée, résultante de plusieurs années de graves errements budgétaires et comptables » qui ont conduit « la Collectivité a vivre très largement au dessus de ses moyens ».
[...] La Chambre propose néanmoins un « plan de rigueur », pour une première période de trois ans [...] en : « revoyant à la baisse les frais de gestion de 6 millions chaque année, en réduisant la masse salariale d'au moins 8 millions d'euros par an, en augmentant les tarifs du STM, en modifiant les règlements d'attribution des bourses et en modifiant les règlements d'attribution des subventions ». Mais à ces mesures impopulaires, les élus présents ont répondu que l'intégration des agents dans la fonction publique territoriale serait maintenue (coût 5 millions d'euros) et qu'ils ne toucheraient pas aux subventions des associations, ou dans les secteurs de l'éducation.
[...]
[La Chambre territoriale des comptes] demande enfin au président du Conseil général que la nouvelle délibération modifiant le budget initial soit prise dans un délai d'un mois à partir de la présente communication, et qu'elle soit transmise dans un délai de 8 jours au préfet et à la Chambre. « A défaut, ou si la délibération prise ne comporte pas de mesure de redressement suffisantes, la chambre demandera au représentant de l'Etat de régler le budget, et de le rendre exécutoire ».

A.L.

_________________
le Crépuscule, être de Lumière, maître des fins et des débuts de jour...
avatar
crép'
doctorat
doctorat

Messages : 570
Date d'inscription : 05/12/2007
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aboubacarm.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

De Mouniaty au Président du CG976 sur Réduction Bourses DASU

Message  crép' le Dim 8 Nov - 16:44

Le 4/11/2009, Mouniaty A. Chakour a écrit:Source : Mayotte Hebdo
Lettre ouverte au président du conseil général de Mayotte

M. le président,

Lors d’une interview au journal télévisé de Télé Mayotte le lundi 19 octobre 2009, vous avez déclaré envisager la réduction des bourses des étudiants et lycéens mahorais en Métropole pour résoudre le déficit du conseil général. Cette annonce a fait l'effet d’une véritable bombe au sein des étudiants mahorais. Et pour cause, elle sonne comme un message de désengagement du conseil général de Mayotte envers ses étudiants expatriés.

En confirmant la possibilité de réduire la bourse des étudiants pour remédier au déficit du conseil général, vous avez montré que le conseil général était prêt à sacrifier sa jeunesse pour réglementer une gestion irresponsable du budget de Mayotte venant des hauts responsables de l’île.

Permettez-moi de vous dresser un tableau de ce qu’est la vie d’un étudiant en France. Pour vous donner une idée plus concrète je vais passer au rayon x mes revenus. Mes revenus sont de 1.061 euros par mois et se décomposent comme suit : 460 euros de bourse du Crous, 236 euros de bourse de la Dasu, 245 euros d’aide au logement, 60 euros gagnés pour de l’aide aux devoirs.

Et voici comment je dépense cet argent.

* Loyer : 550 euros.
* Téléphone portable : 23 euros.
* ADSL : 30 euros.
* Restaurant universitaire : 58 euros.
* Courses : 60 euros.
* Transport : 31 euros.
* Epargne : 50 euros.

Il me reste donc 199 euros, soit un peu moins que ma bourse de la Dasu pour m’autoriser des dépenses de loisirs (sorties, ciné, expositions, concerts…) ou de shopping (vêtements, produits cosmétiques…). C’est dire l’importance de la bourse de Mayotte. Sans elle, nous serions tous obligés de prendre un job à mi-temps chez Quick ou Mac Donald, alors qu’il n’est pas facile de concilier études et job étudiant.

Contrairement à un grand nombre de mes camarades, j’ai la chance de ne pas avoir à travailler pour ne pas avoir à me soucier de problèmes pécuniaires. Je bénéficie régulièrement d’une aide financière de mes parents. La dernière en date : 2.000 euros pour mon installation en région parisienne (caution de 985 euros + premier loyer + dépenses diverses). L’aide que je reçois de mes parents intervient surtout lorsque je suis confrontée à de grandes dépenses : déménagement, divers formations (prépas, formations linguistiques), voyages (qui servent également à l’éducation des jeunes).

Il faut savoir que beaucoup de jeunes mahorais ne sont pas dans mon cas. Et pour une grande majorité d’entre nous, passer des examens linguistiques type TOEFL ou TOEIC équivaut à plusieurs missions d’intérims. C’est même un luxe que beaucoup s’interdisent de s’offrir. Lorsqu’il change de ville, un étudiant doit avoir travaillé au moins un mois à temps plein pour pouvoir réaliser son déménagement. Alors si vous réduisez les bourses des étudiants, vous créez là un souci supplémentaire à de nombreux étudiants dont la situation est bien précaire, mais également à de nombreux parents qui n’ont pas tous les moyens d’envoyer au minimum 50 euros par mois à leurs enfants.

En outre, vous avez avancé le motif du "taux d’échec important des étudiants" pour justifier votre décision. Il est vrai que le taux de réussite des étudiants mahorais est très faible, mais les conditions d’attribution de la bourse de la Dasu sont méritocratiques. La Dasu ne tolère qu’un redoublement par cycle, soit 3 redoublements dans un cursus complet allant de la licence au doctorat. Alors que le Crous peut vous accorder jusqu’à 8 ans pour obtenir votre licence, la Dasu vous permet un délai de 4 ans maximum. Par conséquent, l’action de la Dasu ne semble pas porter sur des jeunes complètement désintéressés par les études, mais sur des étudiants plutôt sérieux qui essaient de s’accrocher à leurs études en dépit de conditions difficiles.

Enfin, je me permets de vous rappeler que la jeunesse de Mayotte représente 60% de sa population. Cette jeunesse mérite d’être soutenue. Elle a besoin de se sentir épaulée par son île, surtout lorsqu’elle a du mal à inscrire ses ambitions sur un plan national.


Mouniati Abdou Chakour,
étudiante en L3 "Monde contemporain et journalisme"

_________________
le Crépuscule, être de Lumière, maître des fins et des débuts de jour...
avatar
crép'
doctorat
doctorat

Messages : 570
Date d'inscription : 05/12/2007
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aboubacarm.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Président du CG976 bis

Message  crép' le Jeu 12 Nov - 18:21

Le 12/11/09, Association NGEMA a écrit:Chers amis Etudiants ou lycéens mahorais,

Suite à une intervention télévisée du Président du Conseil Général de Mayotte sur RFO, ce dernier avait annoncé une diminution de la bourse allouée aux étudiants et lycéens mahorais.

Mais après à une réunion du 5 Novembre au siège de la DASU Paris [...] le Président Ahamed ATTOUMANI DOUCHINA a annoncé que "l'aide actuellement percue par nos jeunes restera telle quelle".

[...]

Bon courage à toutes et à tous.

ABDOUL-ANZIZE A.
Le Président de La NGEMA

_________________
le Crépuscule, être de Lumière, maître des fins et des débuts de jour...
avatar
crép'
doctorat
doctorat

Messages : 570
Date d'inscription : 05/12/2007
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aboubacarm.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Finances du CG976 et dépenses dans l'éducation...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum